Comment sécuriser son installation électrique ?

 

 

Plus de 7 millions de logements datant d’avant 1975 ne répondent à aucune norme de sécurité électrique. Ce sont d’ailleurs ces bâtiments qui sont plus enclins à déclencher des incendies à cause leurs mauvaises installations électriques ou de leurs systèmes de sécurité défaillants. Pour éviter des cas fatals, il est important de réaliser un diagnostic électrique par un professionnel et de respecter quelques règles de sécurité pour éviter les surcharges ou surtension de vos équipements.

D’emblée, une installation qui n’est pas aux normes depuis longtemps (soit plus de cinq ans) est considérée comme défectueuse et peut être la cause de nombreux accidents domestiques. Si vous n’avez pas encore fait votre mise en service de l’électricité dans votre logement, vous pouvez visiter ce site pour vous renseigner sur la mise en service de l’électricité avec Enedis. Dans 30% des incendies domestiques, il a été prouvé que la cause était une installation obsolète ou défectueuse.

Il est cependant difficile de se rendre compte de l’état de son installation électrique sans aucune connaissance en électricité. Pensez à consulter cette page si vous n’avez pas encore souscrit à un fournisseur d’énergie et profitez-en pour poser toutes les questions relatives à la sécurité de l’installation électrique chez vous. Il y a certains signes de mauvaise installation électrique qui ne sont pas trompeurs et qu’il faut apprendre à repérer : il n’y a pas de chemin de câble ou celui ci est abîmé; les plombs sautent régulièrement et parfois même quand il y a peu d’appareils domestiques en marche; vous avez souvent à faire aux courts-circuits ou aux faux contacts là où les prises sont décollées des parois ou alors vos équipements deviennent très rapidement chauds quand ils sont branchés. Il y a six règles fondamentales à respecter pour sécuriser son installation électrique. Dans l’objectif de protéger la sécurité des personnes et des biens, il faut que le logement soit équipé d’un dispositif de coupure de courant d’urgence facilement accessible. Il faut également un disjoncteur différentiel et sur chaque circuit au moins un dispositif contre les surintensités. Chaque pièce doit être équipée de liaison équipotentielle (c’est à dire une protection permettant de garantir l'absence de potentiel électrique entre différents éléments conducteurs d'électricité). L’installation électrique ne doit pas comporter de conducteurs non protégés par des conduits ou goulottes isolants, ni de matériels vétustes ou inadaptés Finalement, les salles d’eau (contenant baignoire ou douche) doivent respecter les règles liées aux zones de sécurité.

Aussi, il est important de faire la mise à terre de vos équipements électriques. La mise à la terre consiste à relier à une prise de terre, par un fil conducteur, les masses métalliques qui risquent d'être mises accidentellement en contact avec le courant électrique par suite d'un défaut d'isolement dans un appareil électrique. La mise à la terre, associée au disjoncteur différentiel, permet d’éviter tout incident en faisant passer directement le courant dans la terre coupant automatiquement l’alimentation.



 





 

Article de presse concernant SECELEC

 

Annuaire Références : COMMUNIQUE DE PRESSE